Vous êtes ici : Accueil > Concepts ostéopathiques > Le mouvement respiratoire primaire (MRP).
Publié : 13 septembre 2014

Le mouvement respiratoire primaire (MRP).

Ce MRP, c’est la notion la plus ambivalente de l’ostéopathie, celle qui sert de repoussoir à ces détracteurs, celle qui fait qu’on y croit ou pas, celle dont la probation ressemble à l’Arlésienne ..

Pourtant c’est une notion dont beaucoup d’ostéopathes se servent avec bonheur tous les jours. Mais, autant ce qui est pratiqué à un intérêt autant sans doute les ostéopathes dans leur théorie et explication du phénomène, n’ont sans doute pas tout à fait raison ....

Aussi il reste de beaux jours à la contestation et à l’utilisation en toute bonne foi.

Pour faire simple, LE mouvement respiratoire primaire, inventé sous sa forme actuelle nous vient de sutherland qui constate que les biseaux ( articulations et non soudure) des os du crâne signifie qu’il y a un mouvement possible entre ces os. Et il imagine alors un mouvement intrinsèque qui met tout cela en mouvement, un mouvement que tout ostéopathe perçoit et qui via la dure mère se transmet au sacrum. Il va même jusqu’à tester sur lui l’effet des blocages de ces sutures.

Ce mouvement, perceptible par une main entraînée permet de faire des diagnostics ostéopathiques dites d’ostéopathie crânienne, dont les effets sur le patient sont certains et dont certains ostéopathes ne se passeraient pour rien au monde.... et que certains ne veulent utiliser à aucun prix.

Son moteur : le Liquide céphalo-rachidien ? la pulsatilité cérébrale ? (http://revue.osteo4pattes.fr/spip.p...)

Il suffit donc de valider ou d’invalider le phénomène ... mais voilà, les preuves scientifiques sont difficiles et les moyens pis en œuvre pour trouver, ridicules par rapport à l’enjeu.

Alors en attendant vous avez :
- les pour ... http://osteo-perfectionnement.com/w..., mémoire d’Eric Goyenvalle, pour ne voulant pas dire d’ailleurs d’accord avec tout ce que l’on dit sur le MRP.
- et les contre : http://www.uspo-ipco.com/publicatio..., http://www.osteopathie-64.fr/le-mou... .. ;contre voulant dire parfois seulement contre l’explication qui en est donnée ou bien carrément contre l’existence possible d’une telle perception.

Le travail su sacrum et du crâne va donner lieu à des manipulations spécifiques ayant montré malgré tout leur efficacité clinique ... d’où l’attachement des ostéopathes à ces techniques.

Pour ma part, je pense que quoi qu’il soit, le MRP, c’est à dire la perception d’un mouvement sinusoïdal lent sur le crâne mais aussi sur toutes les parties du corps, est un fait et qu’il est utile dans le soin.

Personnellement, engagé dans l’étude des effets des vibrations sur le corps, je pense que le MRP est une fréquence (0.17Hz) propre de l’organisme, qu’il n’a pas besoin d’être forcément en route en permanence, comme la fièvre apparait en cas de besoin , il peut n’être que temporaire et mis en route pour détendre l’organisme ou activé par l’ostéopathe .Et quand bien même se serait l’ostéopathe qui le provoque, il est donc utile et rejoint même la notion de tenségrité dont il est alors une des composantes physiques.

Pour ma part, cela me suffit comme explication, et on peut même alors jouer avec les harmoniques de cette fréquence propre et provoquer des "still points" à loisir et moduler les systèmes ortho et parasympathiques en utilisant telle ou telle harmonique ... des perspectives qui s’ouvrent et nous sortent du dilemme de sa nature et des explications tirées par les cheveux.

Utilisation résumée ici : le MRP, une légende ?, ou praticable en stage : Le MRP revisité

Qui plus est la notion de FTM, parfois supplante la notion de MRP. Leur relation est assez simple si la moelle est une corde de piano, la FTM est la tension de cette moelle entre les yeux et l’insertion du filum et le MRP est la note (fréquence sonore, infrason de 0.17Hz) que joue cette corde de piano tendue. La note peut changer avec la tension de cette corde que ce changement soit général ou localisé. Parfois il suffit d’accompagner la note pour que la tension de la corde se retende (ostéopathie cranienne et dérivées), parfois il conviendra de toucher à la tension de la corde (techniques FTM) pour muduler la note ...

Post-scriptum

Cette notion même controversée fait partie du référentiel du diplôme inter école d’ostéopathie car elle est importante pour un ostéopathe dans sa formation perceptive et pour les résultats qu’elle procure : Référentiels